lundi 13 octobre 2014

Le TOP 10 des aliments les moins chers

C'est la crise, et la rentrée, les impôts augmentés et notre budget diminué, donc comme tous les ans nous abordons l'hiver avec le porte monnaie bien vide et donc quoi de mieux que de se demander "mais quels sont les plats les moins onéreux? ces plats qui calent surtout, c'est quand même le plus important qui plairont à tous, enfin on l'espère et surtout ne coûteront pas beaucoup, alors si le temps vous le permet, jouez à ce petit jeu qui est de chercher le plat qui pourrait coûter - de 2 euros par personne

1) à la 1ère position je classerai l'oeuf, :

Hé oui l'oeuf est forcément l'aliment de moins cher, entre 0,20/0,25 cts l'unité, voire gratuit si l'on dispose de poules dans le jardin, l'oeuf nourrit (1 à 2 oeufs par jour), se cuit très facilement, enfin c'est ce que l'on croit, et enfin plaît beaucoup aux petits et aux grands,


En omelette, aux plats, durs, à la coque, l'oeuf est certainement aussi l'aliment qui peut se marier avec beaucoup d'autres aliments, légumes, féculents, on a tous ce souvenir d'épinards frais aux oeufs durs, mais quel délice

petit astuce pour bien cuire ses oeufs : la règle de 3 : 3 mn pour un oeuf coque, 6 mn pour un oeuf mollet
et 9 mn pour un oeuf dur,

     
2) en 2ème position : la conserve de légumes

La conserve de légumes est certainement le mode de conservation le plus pratique, facile d'utilisation, et économique,

En hiver, là où les légumes sont le plus manquants, une bonne conserve de petits pois, haricots ne sera certes pas comme des légumes frais mais au moins nous permettra de manger des légumes

Froid en salade, ou chaud accompagnant une viande ou un poisson, la conserve de légume se marie à toutes les sauces et si les petits pois n'attirent pas forcément les enfants, on trouve maintenant toute une gamme complète pour tous les légumes, parfois même la conserve est même mieux pour certains légumes, je pense aux haricots verts qui sous forme surgelés ne sont pas vraiment idéals au goût

3) en 3ème position ex aequo avec la conserve de légume :la conserve de poissons


L'on y pense pas souvent mais la conserve de poissons est un aliment vraiment très important : nutritionnellement la conserve de sardines, maquereaux est très bonne pour la santé,

De plus pour les personnes qui n'aimeraient pas cuire du poisson à cause de son odeur, ouvrir une boite de sardines leur permettra donc de manger du poisson, j'entends certains me dire "oui mais c'est souvent très gras ?" oui les sardines baignent dans l'huile mais l'on peut privilégier les sardines à l'huile d'olive, ou maquereaux marinés au vin blanc, et puis l'on est pas obligé de tremper son pain dans la sauce

Une boite de 4 à 5 sardines entière accompagné d'un peu de salade, ou de quelques pommes de terre vapeur donnera un repas à - de 2 euros


4) Le "club des 3 P" : pâtes, pommes de terre, pain

Commençons par le pain : le pain qu'il soit baguette, ou pain, est l'aliment de base très économique lui aussi, même si depuis quelques années nos boulangers nous proposent les pains sous forme traditionnels et donc beaucoup plus chers qu'une simple baguette, le pain sera toujours moins cher qu'une viennoiserie, voire même qu''une viennoiserie industrielle

De même un sandwich maison soit un 1/4 de baguette, 1 à 2 tranches de jambon, 2 feuilles de salade, et 1 tranche de fromage sera un repas idéal, complet et suffira à nous nourrir pour un déjeuner par exemple

Puis dans ce sélect club des "3 P" nous trouverons bien sûr les pommes de terre et comme on dira "tant qu'il nous reste des patates", le kg de pomme de terre nous coûte pas cher, en ce début d'hiver nous trouvons facilement les pommes de terre pour l'hiver, et en filet de 10, 20 kg, le prix descend en + sous la barre des 1 euro le kilo


Sautées, vapeur, en purée, en gratin, les recettes ne manquent pas avec la pomme de terre, et elle plaît autant aux petits qu'aux grands, de plus elle est bonne pour la ligne, surtout si elle est cuisinée maison


Enfin le dernier aliment de ce club des "3P" , je vous le laisse deviner, il s'agit des ... pâtes bien sûr

Ha les pâtes, que dire de +, tout le monde mange, aime, et cuisine les pâtes : un kg de pâtes ne coûte pas grand chose et même accompagné d'une sauce cela en fera un plat complet, convivial, et économique

5) les fruits et légumes de saison

S'il est un paradoxe c'est bien celui ci : l'on nous dit de manger des fruits et légumes mais souvent l'on trouve souvent que les fruits et légumes coûtent un peu chers, peut être parce que nous ne les achetons pas forcément à la bonne période et surtout parce que  nous les achetons en grande surface : acheter des tomates en plein hiver va forcément leur faire monter les prix même si ce sont des tomates de serre; alors qu'en période estivale, les tomates seront des tomates de terre, en pleine maturité et surtout acheter ces légumes, ces fruits auprès des producteurs, en vente directe nous fera aussi baisser leurs prix

En ce moment, les légumes d'été commencent à ralentir, les mois de septembre et octobre ayant été beaux et chauds, arrivent sur les étals, les pommes, poires, et les légumes anciens comme potiron, potimarron pour débuter les soupes hivernales, la soupe étant un aliment complet et très très économique



6) les bas morceaux de viande

L'on n'y pense pas beaucoup mais tous ces bas morceaux tant décriés, oui je reconnais aussi pas trop aimés du public, sont vraiment des morceaux de viande à bas coûts : sans tomber dans les extrêmes comme cervelles, tripes, le boudin noir par exemple mélangé à de la purée, en fait un hachis très bon, des tranches de museau, pieds de porcs par exemple feront eux le bonheur d'amateurs

Après il reste le traditionnel jambon, apprécié par tous, ne pas hésiter à demander un talon de jambon, souvent moins cher et coupé en petits cubes, il ira très bien dans une salade composée ou une quiche


7) les poissons froids

Si l'on trouve le poisson en conserve le poisson peut aussi se trouver sous forme fumé, en sachets, et son prix en est tout aussi intéressant


Harengs, maquereaux, saumon : ils sont souvent présentés en filets, sous forme fumés, et à ne demandent donc aucune cuisine, accompagnés d'une salade, ou de pommes de terre, cela en fait un plat à 2 euros environ


8) les féculents : riz, semoule, haricots, lentilles

Les féculents reviennent à la mode, et c'est tant mieux, ils ne sont pas chers à l'achat, même si je reconnais qu'il en faut parfois un temps de préparation plus long (genre trempage durant toute une nuit), un plat de lentilles accompagné d'un bas morceau de porc coûtera aussi dans les 2 euros par personne

9) les plats traditionnels

Les plats traditionnels ont cette particularité d'être meilleurs réchauffés, et divisés par le nombre de convives reviendront à - de 2 euros : dans cette liste, il y a bien sûr le pot au feu, le boeuf bourguignon, le boeuf carottes, les lentilles au petit salé car ces plats demanderont des bas morceaux de viande comme le plat de côte, gîte, par contre oui une cuisson assez longue, mais ces plats peuvent tout à fait être congelés, on en profitera donc pour en cuisiner une plus grande quantité

Pour d'autres viandes comme la volaille, la poule voire le coq (peut être plus difficile à trouver je reconnais) seront eux aussi des plats économiques comme la poule au pot, ou le coq au vin

10)  les entremets ou desserts maison

Même si je reconnais que préparer ces desserts demandent du temps, il existe maintenant des méthodes pour préparer soi même ses yaourts, entremets assez facilement, dans cette liste il y a ces fameuses préparations lactées au chocolat, à la vanille où il suffit seulement d'y rajouter du lait chaud et de mettre au frais, au final cela donne 4 à 5 ramequins de crème pour - de 1,50 euros, l'on trouve maintenant toute une gamme et dans ce cas privilégier les produits naturels à base d'algues


Les yaourts maison demandent bien sûr d'avoir une yaourtière qui chauffera la préparation pendant toute la nuit, leur prix n'est pas si conséquent, et l'on obtiendra toujours un yaourt de meilleur goût et plus économique

Quant aux pâtisseries, une tarte, une charlotte, un flan ou un simple gâteau coûtera toujours moins cher qu'en boutique et surtout permettra aussi de faire une activité avec les enfants




Enfin pour conclure cette liste du Top 10 des aliments les moins chers, en dernière position, je n'oublierai pas de mentionner que cuisiner, réaliser soi même ses plats, ses préparations sera toujours la solution la moins onéreuse, et surtout la plus nutritionnelle sur le plan santé, comparer les prix au kilo entre une préparation culinaire industrielle, et une préparation maison, regarder attentivement les ingrédients,


Prochaine article : escapade gourmande : le Portugal suite



samedi 6 septembre 2014

c'est la rentrée et c'est l'été alors un thé glacé pour le goûter

C'est la rentrée et l'été est de retour, il fait beau, il fait chaud alors quoi de mieux qu'un thé glacé pour se désaltérer, en plus le thé est bon pour la santé, il draine, élimine et on peut en boire toute la journée.

Pour réaliser donc ce thé glacé il vous faudra :

- du thé bien sûr mais pas n'importe quel thé, un thé vert, blanc de préférence voire même des thés sans théine comme les thés rouges de la gamme rooïbos, thé issus de plantations d'Afrique,
- des fruits frais comme pêches, abricots, prunes, pommes, oranges, raisins, profitons encore de ces beaux fruits d'été
- un peu de sucre en poudre

- et d'une thermos à thé pour le conserver bien au frais tout au long de la journée

- coût de revient : - de 2 euros le litre

- temps de préparation : 10 mn à préparer, 2 à 3 heures à macérer


- tout d'abord réaliser un bon thé avec de l'eau légèrement bouillante, éteindre le feu dès le début de l'ébullition, et laisser infuser le temps indiqué sur les paquets de thé, généralement entre 3 à 4 mn


- pendant ce temps, couper les fruits en morceaux


- puis verser le thé soit dans une carafe ou ici un saladier, laisser le thé bien se refroidir


- et ajoutez y alors tous les fruits ainsi qu'un peu de sucre en poudre


- et laisser macérer le tout 2 à 3 heures, le thé glacé peut se préparer un soir et on peut laisser macérer les fruits toute la nuit au réfrigérateur, enfin verser le thé avec ou sans les fruits dans une thermos ou une carafe, en passant le thé à travers un fine passoire si on ne veut pas les fruits, les fruits peuvent se consommer alors tels quels comme une salade de fruits


- servir très très frais





Sur ce bon courage, bon appétit et surtout bon week end



Prochaine article : c'est la rentrée et donc petit budget : le top 10 des plats les moins chers

lundi 1 septembre 2014

pour rester avec les mirabelles : un petit crumble aux mirabelles, ben oui la mirabelle c'est la plus belle

Demain la rentrée et le soleil est revenue gr gr, après ce mois d'août bien maussade, septembre sera comme tous les ans bien ensoleillée, alors profitons encore des fruits et légumes d'été, de ces belles journées, on aura tout l'hiver pour s'enfermer et manger...

avec pour aujourd'hui une petite recette pour réussir un crumble qui ravira petits et grands à l'heure du goûter

Pour réaliser ce crumble il vous faudra donc :

- des fruits comme mirabelles, pommes (la saison commence), poires (pareil elles arrivent sur les étals), compter entre 300 et 500 gr de fruits coupés en morceaux
-200 gr de sucre en poudre
- 250 gr de farine
- 100 gr de beurre en pommade
- 1/2 sachet de levure chimique
- 1 oeuf entier
- coût de revient : - de 5 euros

- cuisson : 20/25 mn dans un four préchauffé à 225°


- tout d'abord dans une pôele faites rissoler et caraméliser pendant 10 mn environ les fruits coupés en morceaux dans un peu de beurre et 100 gr de sucre



- pendant ce temps préparez la pâte de crumble avec le beurre restant, la farine, les 100 gr de sucre en poudre restant, la levure et l'oeuf entier

 

- égrénez la pâte à la main de façon à obtenir une sorte de grosse chapelure
- enfin étalez les fruits au fond d'un plat à four


- et parsemez de cette grosse chapelure


- faites cuire dans un four préchauffé à 225° pendant 20/25 mn environ, le four doit être très chaud


- pendant ce temps, montez une crème fouettée



- servir le crumble légèrement tiède accompagnée d'un de crème fouettée et  quelques morceaux de fruits





Prochaine recette : parce que c'est encore l'été un bon thé glacé pour le goûter,

lundi 18 août 2014

Le temps des confitures

Cette année les fruits donnent, donnent, donnent, même mon mirabellier, seul arbre de mon petit jardin, et je le reconnais nous l'avons bien choisi, car entre un cerisier et un mirabellier, je préfère de loin le mirabellier qui de plus ne sera pas envahi par les oiseaux, enfin chez nous ils piquent les mirabelles, mais ne les mangent pas complètement, ça nous en laisse du coup, et comme on dit toujours chez nous "manges le fruit de l'oiseau ou du ver ils n'y viennent pas pour rien"

Bref cette année nous nous sommes retrouvés avec nos 10 kg environ de mirabelles, son record ayant été de 22 kg il y a 2 ans, et depuis 15 jours c'est donc tartes, crumbles, et bien sûr confitures puisque d'après nos chers ministres la rentrée sera dure...

Les confitures ne sont pas compliquées à réaliser, un peu de patience, des fruits et du sucre, et surtout des pots en verre avec leurs couvercles.

Pour les fruits, il est préférable de prendre de beaux fruits, confiture ne rime pas avec pourriture, qu'il suffira de nettoyer, dénoyauter, voire couper en morceaux.

Pour la quantité de sucre, avant je prenais l'équivalent du poids des fruits, dénoyautés, en sucre, mais depuis j'ai changé ma formule je ne prends que 60% du fruit et 40% du sucre, ce qui n'arrange rien car je dois du coup appliquer ma règle de calcul à savoir poids des fruits : 0,60 le tout X par 0,40 ce qui donnera le poids du sucre à ajouter, vous avez compris ? si c'est non prenez alors le même poids en fruits et en sucre.

Enfin pour les pots en verre, nul de besoin de les stériliser si on mange les confitures dans l'année, il suffit de bien les nettoyer, de les rincer à l'eau bouillante, et de les sécher sur un torchon propre.


Coût de revient : alors là 3 fois rien surtout si les fruits viennent du jardin ou d'un jardin, profitons aussi de l'abondance de nos vergers pour donner aux voisins, aux amis, ou partager ce moment de confitures, compter 2 à 3 euros le kilo de sucre, 1 kg de fruit donnera environ 3 à 4 pots de confiture

Tout d'abord donc peser les fruits rincés, et dénoyautés, afin d'en déterminer la teneur en sucre, pour le sucre soit prendre du sucre cristallisé soit du sucre à confitures, j'en ai donc profité pour tester une nouvelle gamme, peut être pas si nouvelle mais pour moi oui vu qu'auparavant je ne prenais que du sucre cristallisé, cette nouveauté donc permet de faire des confitures très rapidement, 5 mn à compter de l'ébullition et je dois dire que le résultat est pas mal, en plus l'épaississant utilisé est d'origine naturelle


- et dans un fait-tout, ici en émail  faites cuire les fruits qui auront été préalablement mélangés au sucre, l'idéal pour les puristes serait une bassine à confiture en cuivre, ben voyons soyons parfois un peu fou, prix très très élevé, mais ces bassines se refilent de générations en générations ,

- attendre l'ébullition et faire cuire quelques minutes si on prend un sucre rapide, 15/20 mn pour une méthode plus classique


- soit mixer les fruits à la moulinette à la main pour ceux qui en aimeraient pas la peau du fruit, ou sinon remplir à l'aide d'une petite louche les pots en verre tel quel,


et surtout une fois le pot bien fermé, posez ceux ci à l'envers afin que la chaleur fasse la stérilisation du pot, attendre le refroidissement complet des pots de confiture pour les décorer et les ranger bien sûr dans le confiturier de la cuisine, à consommer dans l'année







Prochaine recette : pour rester avec les mirabelles :  un petit crumble aux mirabelles, ben oui la mirabelle c'est la plus belle

vendredi 8 août 2014

Pour changer de la tarte aux fraises : la tarte aux myrtilles

Aujourd'hui une petite nouveauté car récemment au marché sur l'état d'un producteur j'ai redécouvert les myrtilles.


Ha les myrtilles, souvenir d'enfance quand je les cueillais le long des sentiers des Alpes suisses, les mains et les vêtements devenus tout bleus et l'on voyait au loin les mines déconfites de nos parents, ben oui les myrtilles ça tache et ça tache bien, et à l'époque seul "Omo lavait plus blanc que blanc" lol

Donc en flânant le long de mon marché de Vannes, j'ai eu le coup de coeur pour une barquette de myrtilles que certains appelleront peut être "bleuets", enfin mon coup de coeur fût vite retombé quand j'ai vu le prix de ces baies, + de 20 euros le kilo, sa rareté, son goût, je ne sais pas qu'est ce qui fait grimper aussi haut le prix mais bon comme les myrtilles on n'en mange pas tous les jours on dira donc qu'elles n'ont pas de prix


Les myrtilles ne sont pas trop la spécialité bretonne, le long de nos chemins côtiers nous avons bien des baies de couleur bleue elles aussi, mais de taille beaucoup plus petites : les prunelles, on peut aussi en faire des confitures mais à manger cru c'est très très acre , alors que la myrtilles se déguste aussi bien en sucre qu'en tarte.

Donc pour aujourd'hui ma p'tite recette de tarte aux myrtilles, et pour la réaliser il vous faudra donc ;

- 250 gr de farine
- 120 gr de sucre en poudre
- 120 gr de beurre pommade
- 1 oeuf entier
- 300 à 500 gr de myrtilles frâiches
- quelques biscuits secs
- un peu de crème fraîche liquide

- Prix de revient :
Hormis le prix des myrtilles qui peuvent certainement varier d'une région à une autre, la tarte en elle même ne revient pas chère, donc si on se li:mite à 300 gr de myrtilles on dira que cette tarte peut coûter aux alentours de 8/10 euros, après dans le commerce je pense qu'une tarte aux myrtilles fraîches et non surgelées doit quand même coûter un certain prix

- temps de cuisso à 220 ° : 

- 20 mn pour une cuisson à blanc (seulement le fond de tarte)
- 10 mn de + avec les myrtilles



- tout d'abord à la main ou au robot préparer une pâte sablée avec le beurre, la farine, et le sucre en poudre


- ajoutez y ensuite l'oeuf


- et un peu d'eau si nécessaire


-  on obtient donc une boule de pâte qu'il faudra mettre au frais 1 à 2 heures environ



- reprendre ensuite cette pâte et abaissez la au rouleau sur un plan de travail fariné



- et faite la cuire au four à 220° à blanc soit avec pour éviter que la pâte ne gonfle juste des billes de céramique ou des haricots secs


- pendant ce temps là broyez les biscuits secs, on s'en servira comme sous couche entre la pâte et les myrtilles afin que ces miettes de gâteaux absorbent le surplus de jus de myrtilles, ça c'est le petit truc en + que mon producteur n'a pas hésité à me donner, alors merci à lui



- puis montez une crème fouettée car une tarte aux myrtilles c'est obligatoirement avec un peu de crème fouettée



- reprendre le fond de tarte cuit et étalez les myrtilles qui auront été préalablement rincés à l'eau


- et remettre le tout au four à 220° pendant 10 mn


- dégustez la tarte bien refroidie avec un peu de crème fouettée






Sur ce bon courage, bon appétit et bon week end

Prochaine recette : le temps des confitures