vendredi 31 janvier 2014

Et pour ce week end quoi de bon à cuisiner ? Des paupiettes aux champignons ça vous dit ?

Pour ce week end un plat du jour basique et traditionnel et que chacun apprécie : les paupiettes de veau

Mais si les paupiettes de veau sont assez facile à cuisiner on peut malheureusement trouver à la fois du bon ou du très mauvais. 

En effet la paupiette de veau qui est une escalope de veau avec une farce à l'intérieur peut être vraiment délicieuse si elle est préparée avec soin par le boucher ou alors beaucoup moins bonne souvent si elle est préparée industriellement souvent ce n'est qu'un simple morceau de veau (?)qui entoure une farce faîte de bas morceaux de gras le plus souvent.

C'est pourquoi je conseillerai de prendre plutôt des paupiettes de boucherie, ou ceux qui voudraient vraiment savoir ce qu'ils mangent de les réaliser soi-même mais je reconnais que cela prend un peu de temps, et il faut aussi avoir tous les ingrédients correspondants mais cela est tout à fait faisable.

Prévoir alors pour réaliser une paupiette une 1/2 escalope fine de veau avec 100 à 150 gr de farce (veau, boeuf, oignons, persil) accompagné d'un peu de barde éventuelle, aplatir l'escalope, préparer la farce en mixant très finement les ingrédients, salez, poivrez, et former un petit boudin et entourez le tout de l'escalope fine, attachez avec de la ficelle alimentaire), bref cela prend du temps, donc j'ai choisis la simplicité, direction le boucher

Pour cuisiner donc des paupiettes de veau aux champignons, il vous faudra donc :

- 1 à 2 paupiettes par personne
 - quelques oignons
- quelques champignons frais de Paris (qui malheureusement ne viennent pas toujours de Paris, il y en a aussi en Bretagne, voire de beaucoup plus loin)
- un peu de sel, de poivre et de maizena

- coût de revient : tout dépendra bien sûr du lieu où les paupiettes auront été préparées, dans une boucherie traditionnelle, compter entre 15 et 20 euros le kilo (la faute au veau, 1 kg doit faire 4 à 5 paupiettes), après en grandes surfaces entre 10 et 15 euros, avec le coût des champignons ce plat doit revenir entre 10 et 15 euros pour 4/5 personnes, si on les réalise soi même le coût doit être à peu près pareil que chez le boucher

- temps de cuisson dans une cocotte traditionnelle : 45 mn à 1 heure suivant l'épaisseur des paupiettes


- tout d'abord faîtes dorer les paupiettes dans une cocotte traditionnelle avec un peu d'huile (les paupiettes cuisent vite il n'est donc pas nécessaire de les cuire dans un autocuiseur)


- pendant ce temps, coupez les pieds des champignons, et essuyez les avec une feuille d'essuie tout, il ne faut pas mouiller et encore moins tremper les champignons sinon ils vont pomper l'eau et devenir encore plus spongieux


- retourner les paupiettes afin qu'elles dorent bien des 2 côtés


- puis mettre de côté, et à la place faîtes rissoler les oignons émincés



- puis rajoutez y les champignons émincés eux aussi


- laissez cuire le tout quelques minutes


- rajoutez y alors les paupiettes


- puis l'équivalent d'une cuillère à soupe de maizena (fondu dans un verre d'eau, la maizena ne se dilue qu'après avoir été dissout dans un peu d'eau)


- poivrez mais ne salez pas, la farce des paupiettes est souvent déjà salée


- versez y encore un peu si nécessaire et faîtes mijoter le tout avec couvercle pendant 40/45 mn suivant les épaisseurs des paupiettes



- à déguster éventuellement accompagnées d'un écrasé de pommes de terre


 - sur ce bon courage, bon appétit et bon week end





Prochaine recette : nouvel an chinois ou chandeleur ? du coup 2 recettes aux choix : porc au caramel et gâteau de crêpes 




mercredi 29 janvier 2014

Il est 16h00... à la bonne heure : ma p'tite brioche du mercredi

C'est mercredi et donc pour aujourd'hui une recette de gâteau que l'on apprécie tous : la brioche.

Mais avant de commencer, je tenais à vous dire que j'ai testé pas mal de recette de brioches, même modifiées (je réduits toujours les proportions de sucre, beurre), je ne réussissais jamais à avoir une brioche bien dorée, bien gonflée, bien moelleuse, alors ayant trouvé une ancienne recette, je l'ai façonnée à ma manière et en voici le résultat.

Pour réaliser donc cette brioche il vous faudra donc :

- 500 gr de farine
- 3 oeufs (2 oeufs entiers pour la pâte et 1 jaune oeuf pour la dorure)
- 130 gr de sucre en poudre
- 75 gr de beurre ramolli
- 25 gr de levure de boulangerie fraîche
- 6 cl de lait
- 1 cuillère à café de sel fin
- éventuellement 1 cuillère à café bombée de crème fraîche épaisse
- éventuellement 1/2 cuillère à soupe de fleur d'oranger

- prix de revient : - de 4 euros

- cuisson : 35 à 40 mn dans un four préchauffé à 180°
- temps de repos de la pâte : au minimum 5 heures voire une nuit complète



- tout d'abord délayez la levure dans le lait et laissez gonfler 10 à 15 mn environ


- pendant ce temps versez la farine dans un saladier, formez y un puits et versez y le sel, le sucre en poudre, la crème fraîche, les 2 oeufs entiers, le beurre et la levure délayée au lait (éventuellement la fleur d'oranger), et enfin un peu d'eau (10 cl environ), malaxez le tout avec les doigts ou au robot pâtissier avec la fonction pétrin



- et formez y une boule compacte, farinez la légèrement et couverte d'un torchon faîtes reposer la pâte au minimum 3 à 4 heures (une nuit complète est aussi bien)



- au bout de ce temps de repos reprendre alors la pâte et avec les mains bien farinées séparez la pâte en 3 boules


- puis en 3 longs boudins


 - et formez en une tresse

 

- qu'il faudra laisser reposer encore 1 heure couvert d'un torchon,


- puis remettre la pâte dans un moule à cake pour la cuisson afin d'éviter que celle ci ne s'étale de trop sur la plaque de cuisson (on pourrait faire cette opération avant le 2ème temps de repos bien sûr mais j'avais oublié de le faire)


- dorer avec le jaune d'oeuf et passer au four préchauffé à 180° pendant 35 à 40 mn suivant la quantité, vérifier la cuisson avec la lame d'un couteau



 - quand la brioche est cuite, laissez la bien refroidir et dégustez la de confiture, pâte à tartiner accompagné d'un bon thé bien sûr





Prochaine recette : Et pour ce week end quoi de bon à cuisiner ? Des paupiettes aux champignons ça vous dit ?

lundi 27 janvier 2014

Parce que c'est encore de saison : brick de noix de St Jacques aux émincés de poireaux

La coquille St Jacques étant encore de saison sur nos étals des poissonniers, voici une petite recette pour associer noix de St Jacques, poireaux et feuilles de bricks.

J'aime bien les feuilles de brick, elles sont faciles d'utilisation et de conservation (les dates de péremption sont souvent assez longues), peu caloriques quand on les fait cuire au four, et surtout économiques, (- de 2 euros le paquet), ce qui fait que j'en ai souvent un paquet au réfrigérateur surtout qu'on les trouve assez facilement maintenant en supermarché.

Cuisinées soit à la viande, aux légumes, voire ici avec des noix de St Jacques, les bricks ainsi préparées permettent donc de réaliser une entrée ou un plat à moindre coûts.

Pour réaliser donc ces bricks aux poireaux il vous faudra :

- quelques noix de St Jacques fraîches ou surgelées (dans ce cas bien décongeler les noix avant la cuisson)
- 1 à 2 poireaux
- quelques feuilles de bricks (une feuille de brick permet de réaliser 2 bricks)
- 1 jaune d'oeuf
- un peu de sel, de poivre, et d'huile

- coût de revient : - de 10 euros pour 16 bricks

- cuisson au four : 10 mn environ dans un four préchauffé à 180°



- tout d'abord après avoir épluché et bien rincé les poireaux, émincez les finement


- puis faites les rissoler dans une poêle avec un peu d'huile pendant quelques minutes



- réservez les de côté et à la place faire cuire les noix de St Jacques pendant 3 à 4 mn de chaque côté


- salez, poivrez


- pendant ce temps préparez les feuilles de brick en coupant celles ci en 2


- prendre une noix, et un peu de poireaux émincés, et commencez le pliage en commençant par replier le haut de la 1/2 feuille (tourner la 1/2 feuille de façon à avoir le bord plat parallèle à la table)


- replier la feuille sur la noix et y formant un 1er triangle


- et replier ce triangle sur lui même tout en conservant cette forme triangulaire



- laisser bien maintenir ce triangle de façon à ce qu'il ne se déplie pas


- prendre le jaune d'oeuf et badigeonnez les bricks afin qu'elles puissent mieux dorer


- passez le tout au four préchauffé à 180° pendant 10 mn environ



- à déguster accompagné d'un peu de riz ou de quelques poivrons rissolés






Prochaine recette : ma p'tite brioche du mercredi

mardi 21 janvier 2014

Choux-choux, Que faire avec un chou vert ? hé bien une potée bien sûr

Le chou est le légume d'hiver, chou vert, chou lisse, chou fleur, chou rouge, il est présenté sous toutes les formes, les couleurs, et suivant sa forme plus ou moins apprécié de tous.

Pour débuter une série spécial-choux, hé oui il faut bien manger les légumes de saison, aujourd'hui une recette économique : la potée avec chou vert, carottes, pommes de terre et surtout avec le jarret de porc, ce morceau de viande qui est souvent présentée avec une potée. Après on peut bien sûr y ajouter des saucisses fumées, un morceau de lard etc etc

Pour réaliser une potée pour 4/5 personnes, il vous faudra donc :

- 1k500 de jarret de porc 1/2 sel
On pourrait remplacer ce morceau de viande par du petit salé (moins cher)mais dans ce cas bien le dessaler dans de l'eau pendant plusieurs heures, contrairement au jarret qui peut être consommé tel quel, dans ce cas ne pas hésitez à demander conseil à son boucher/charcutier

- 1 chou vert
- quelques carottes,
- quelques navets, ou rutabagas, ou panais,
- quelques pommes de terre
- 1 oignon piqué de quelques clous de girofle
- éventuellement quelques saucisses fumées ou des tranches épaisses de lard au naturel

- coût de revient : - de 10 euros le plat,

 La potée est vraiment un plat économique, le jarret étant une viande peu onéreuse (- de 7 euros le kilo), puis la potée tout comme tous ces plats uniques peut être réchauffée les jours suivants, par contre contrairement à un pot au feu, le bouillon est souvent plus gras, alors dans ce cas, une fois le bouillon refroidi bien le dégraisser avant réchauffage en passant le bouillon à travers un tamis


- tout d'abord épluchez et lavez tous les légumes, et dans un grand fait-tout  faites bouillir 2 à 3 litres d'eau, quand l'eau bout, plongez y le chou coupé en 4 ou 6 gros morceaux et faites le blanchir quelques minutes après la reprise de l'ébullition, ceci permettra une meilleure digestion

 - puis rincez le de suite


- reprendre le fait tout ou un auto-cuiseur et mettez y les morceaux de jarret et faîtes cuire quelques minutes, écumer si nécessaire (le jarret en cuisant va former une sorte d'écume blanche), puis rajoutez y tous les légumes coupés en morceaux, (pour le chou coupez le en 4 ou 6), ainsi que l'oignon piqué de quelques clous de girofle, poivrer mais ne pas saler, le jarret l'ait suffisamment
 



- et faites cuire le tout pendant 1h30 en autocuiseur, 3 heures en fait-tout, rajouter les pommes de terre et les saucisses fumées ou lard fumé 30 mn avant la fin de cuisson, et servez immédiatement après cuisson

- Je me limite souvent qu'au jarret car sinon les saucisses ont vraiment tendance à bien graisser le bouillon mais après à chacun ses goûts





Prochaine recette : Bricks de noix de St Jacques aux émincés de poireaux