lundi 18 août 2014

Le temps des confitures

Cette année les fruits donnent, donnent, donnent, même mon mirabellier, seul arbre de mon petit jardin, et je le reconnais nous l'avons bien choisi, car entre un cerisier et un mirabellier, je préfère de loin le mirabellier qui de plus ne sera pas envahi par les oiseaux, enfin chez nous ils piquent les mirabelles, mais ne les mangent pas complètement, ça nous en laisse du coup, et comme on dit toujours chez nous "manges le fruit de l'oiseau ou du ver ils n'y viennent pas pour rien"

Bref cette année nous nous sommes retrouvés avec nos 10 kg environ de mirabelles, son record ayant été de 22 kg il y a 2 ans, et depuis 15 jours c'est donc tartes, crumbles, et bien sûr confitures puisque d'après nos chers ministres la rentrée sera dure...

Les confitures ne sont pas compliquées à réaliser, un peu de patience, des fruits et du sucre, et surtout des pots en verre avec leurs couvercles.

Pour les fruits, il est préférable de prendre de beaux fruits, confiture ne rime pas avec pourriture, qu'il suffira de nettoyer, dénoyauter, voire couper en morceaux.

Pour la quantité de sucre, avant je prenais l'équivalent du poids des fruits, dénoyautés, en sucre, mais depuis j'ai changé ma formule je ne prends que 60% du fruit et 40% du sucre, ce qui n'arrange rien car je dois du coup appliquer ma règle de calcul à savoir poids des fruits : 0,60 le tout X par 0,40 ce qui donnera le poids du sucre à ajouter, vous avez compris ? si c'est non prenez alors le même poids en fruits et en sucre.

Enfin pour les pots en verre, nul de besoin de les stériliser si on mange les confitures dans l'année, il suffit de bien les nettoyer, de les rincer à l'eau bouillante, et de les sécher sur un torchon propre.


Coût de revient : alors là 3 fois rien surtout si les fruits viennent du jardin ou d'un jardin, profitons aussi de l'abondance de nos vergers pour donner aux voisins, aux amis, ou partager ce moment de confitures, compter 2 à 3 euros le kilo de sucre, 1 kg de fruit donnera environ 3 à 4 pots de confiture

Tout d'abord donc peser les fruits rincés, et dénoyautés, afin d'en déterminer la teneur en sucre, pour le sucre soit prendre du sucre cristallisé soit du sucre à confitures, j'en ai donc profité pour tester une nouvelle gamme, peut être pas si nouvelle mais pour moi oui vu qu'auparavant je ne prenais que du sucre cristallisé, cette nouveauté donc permet de faire des confitures très rapidement, 5 mn à compter de l'ébullition et je dois dire que le résultat est pas mal, en plus l'épaississant utilisé est d'origine naturelle


- et dans un fait-tout, ici en émail  faites cuire les fruits qui auront été préalablement mélangés au sucre, l'idéal pour les puristes serait une bassine à confiture en cuivre, ben voyons soyons parfois un peu fou, prix très très élevé, mais ces bassines se refilent de générations en générations ,

- attendre l'ébullition et faire cuire quelques minutes si on prend un sucre rapide, 15/20 mn pour une méthode plus classique


- soit mixer les fruits à la moulinette à la main pour ceux qui en aimeraient pas la peau du fruit, ou sinon remplir à l'aide d'une petite louche les pots en verre tel quel,


et surtout une fois le pot bien fermé, posez ceux ci à l'envers afin que la chaleur fasse la stérilisation du pot, attendre le refroidissement complet des pots de confiture pour les décorer et les ranger bien sûr dans le confiturier de la cuisine, à consommer dans l'année







Prochaine recette : pour rester avec les mirabelles :  un petit crumble aux mirabelles, ben oui la mirabelle c'est la plus belle

vendredi 8 août 2014

Pour changer de la tarte aux fraises : la tarte aux myrtilles

Aujourd'hui une petite nouveauté car récemment au marché sur l'état d'un producteur j'ai redécouvert les myrtilles.


Ha les myrtilles, souvenir d'enfance quand je les cueillais le long des sentiers des Alpes suisses, les mains et les vêtements devenus tout bleus et l'on voyait au loin les mines déconfites de nos parents, ben oui les myrtilles ça tache et ça tache bien, et à l'époque seul "Omo lavait plus blanc que blanc" lol

Donc en flânant le long de mon marché de Vannes, j'ai eu le coup de coeur pour une barquette de myrtilles que certains appelleront peut être "bleuets", enfin mon coup de coeur fût vite retombé quand j'ai vu le prix de ces baies, + de 20 euros le kilo, sa rareté, son goût, je ne sais pas qu'est ce qui fait grimper aussi haut le prix mais bon comme les myrtilles on n'en mange pas tous les jours on dira donc qu'elles n'ont pas de prix


Les myrtilles ne sont pas trop la spécialité bretonne, le long de nos chemins côtiers nous avons bien des baies de couleur bleue elles aussi, mais de taille beaucoup plus petites : les prunelles, on peut aussi en faire des confitures mais à manger cru c'est très très acre , alors que la myrtilles se déguste aussi bien en sucre qu'en tarte.

Donc pour aujourd'hui ma p'tite recette de tarte aux myrtilles, et pour la réaliser il vous faudra donc ;

- 250 gr de farine
- 120 gr de sucre en poudre
- 120 gr de beurre pommade
- 1 oeuf entier
- 300 à 500 gr de myrtilles frâiches
- quelques biscuits secs
- un peu de crème fraîche liquide

- Prix de revient :
Hormis le prix des myrtilles qui peuvent certainement varier d'une région à une autre, la tarte en elle même ne revient pas chère, donc si on se li:mite à 300 gr de myrtilles on dira que cette tarte peut coûter aux alentours de 8/10 euros, après dans le commerce je pense qu'une tarte aux myrtilles fraîches et non surgelées doit quand même coûter un certain prix

- temps de cuisso à 220 ° : 

- 20 mn pour une cuisson à blanc (seulement le fond de tarte)
- 10 mn de + avec les myrtilles



- tout d'abord à la main ou au robot préparer une pâte sablée avec le beurre, la farine, et le sucre en poudre


- ajoutez y ensuite l'oeuf


- et un peu d'eau si nécessaire


-  on obtient donc une boule de pâte qu'il faudra mettre au frais 1 à 2 heures environ



- reprendre ensuite cette pâte et abaissez la au rouleau sur un plan de travail fariné



- et faite la cuire au four à 220° à blanc soit avec pour éviter que la pâte ne gonfle juste des billes de céramique ou des haricots secs


- pendant ce temps là broyez les biscuits secs, on s'en servira comme sous couche entre la pâte et les myrtilles afin que ces miettes de gâteaux absorbent le surplus de jus de myrtilles, ça c'est le petit truc en + que mon producteur n'a pas hésité à me donner, alors merci à lui



- puis montez une crème fouettée car une tarte aux myrtilles c'est obligatoirement avec un peu de crème fouettée



- reprendre le fond de tarte cuit et étalez les myrtilles qui auront été préalablement rincés à l'eau


- et remettre le tout au four à 220° pendant 10 mn


- dégustez la tarte bien refroidie avec un peu de crème fouettée






Sur ce bon courage, bon appétit et bon week end

Prochaine recette : le temps des confitures